Hotel de ville de Bouligny

Le mot du Maire

Eric BERNARDI
Eric BERNARDI
Le Maire

Je voudrais tout d’abord remercier l’ensemble des élus municipaux, Adjoint(e)s au Maire et Conseiller(e)s Municipaux pour leur implication, et l’aide qu’ils m’apportent dans l’exercice de mon mandat de Maire.

C’est une fierté pour moi de porter, avec eux, tous nos espoirs, nos valeurs et nos ambitions, pour le bien de la commune et de tous ses administrés.

Remerciements également à l’ensemble du personnel communal,  personnel administratif, technique, personnel d’entretien et  scolaire et à notre bibliothécaire pour leur implication et leur dévouement au service de notre commune et de ses habitants.

Je n’oublie pas non plus l’ensemble des présidents et membres des associations sportives, culturelles ou de loisirs en leur disant merci pour leurs engagements et en les encourageant à poursuivre et développer leurs activités.

La présentation des vœux à la population est un moment  important  car c’est l’occasion de nous retourner sur l’année passée et de constater le chemin parcouru, c’est aussi l’occasion d’avoir une pensée pour les personnes absentes ce soir pour cause de maladie et pour celles et ceux qui sont  dans la souffrance et le malheur et c’est aussi l’occasion d’avoir une pensée particulière pour  celles et ceux qui nous ont quittés.

Si la période des vœux est une occasion joyeuse et festive de se souhaiter de bons moments pour l’année qui va débuter, nous ne pouvons malheureusement pas occulter une certaine morosité qui perdure depuis plusieurs années.

Je ne veux pas m’attarder trop longtemps sur les difficultés que nous vivons actuellement  mais je ne peux résister, malgré tout, à vous faire part de mon sentiment.

Nous vivons un contexte politique fortement marqué par des mouvements sociaux importants, tant dans le secteur public que privé : hospitaliers, cheminots, magistrats, étudiants, routiers, agriculteurs, ouvriers  du  bâtiment et des travaux publics, gilets jaunes et la liste est longue.

L’élément déclencheur de ce climat social et politique, c’est bien sur la réforme des retraites, dont les français ont bien compris que si elle s’applique,  cela  se traduira par une baisse des pensions. Néanmoins, au–delà de cette question, s’exprime aussi le ras bol de millions de personnes qui n’en peuvent plus des petits salaires, des services publics qui ferment entrainant la suppression de milliers d’emplois ou qui vont fermer prochainement, ce qui va être le cas pour les agences du trésor public d’Audun le Roman et d’Etain sur notre secteur en 2022, supprimant encore des services publics de proximité  utiles à nos populations.

Pour prés de 9 français sur 10, c’est la situation de précarité touchant des millions de français et en particulier les jeunes qui déclenche la colère.

Sur la réforme des retraites, le gouvernement doit cesser de brouiller les cartes, de demander aux citoyens d’accepter une répartition équitable des sacrifices tout en cachant son projet fondamental : - Offrir l’immense manne financière  des retraites  aux rapaces de la finance en supprimant  le système par répartition comme il existe actuellement en le remplaçant par un système par capitalisation afin d’obliger les intéressés à souscrire à une assurance privée et cette gestion « pilotée » est réglée selon un principe : - Plus le salarié est jeune, donc loin de prendre sa retraite, plus ses cotisations seront investies par les banques ou assurances dans des placements financiers.

De plus, le gouvernement, relayé par les chaines d’information qui pour un grand nombre, partagent l’orientation gouvernementale, veut supprimer les régimes spéciaux  pour, soit disant,  plus de justice sociale.

Il y a un régime très spécial dont ni le pouvoir, ni ses porte – paroles  et ni les médias, ne parlent jamais, c’est celui des revenus financiers des entreprises et des banques exonérés de tout prélèvement social. Montant évalué par l’INSEE en 2018, à 299 milliards d’euros Si ces revenus contribuaient au même taux que les salariés (soit 10,45%) au financement des caisses de retraite, 30 milliards d’euros pourraient être dégagés, soit le double du déficit maximal avancé par le Conseil d’Orientation des Retraites. Cette contribution est réellement une mesure de  justice sociale  et c’est pourquoi, cette  proposition doit être mise  en débat.

Notre modèle social est en péril : retraites, sécurité sociale, inégalités croissantes, précarité, … et ce au nom de l’Europe libérale où l’on tire tous nos acquis sociaux vers le bas de l’échelle et ce au nom de la rentabilité financière. Europe libérale dont notre Président de la République est un fervent défenseur.

La mobilisation et l’action restent donc de mise.

Je reviens maintenant à un niveau plus local pour vous faire part des actions et réalisations effectuées en 2019.

Niveau travaux : En voirie, 223 600 euros de travaux réalisés pour la réfection de chaussées et trottoirs dans diverses rues de nos différents quartiers, marquage au sol de parkings, de bandes stop ou cédez le passage et pose de panneaux de signalisation dans diverses rues. Aménagement de la voirie d’accès aux services techniques et de la salle de l’harmonie municipale

Toujours en matière de voirie, nous avons fait le choix du Bureau d’études pour mener le projet de requalification sécuritaire et environnementale au niveau de la rue de la Libération  entre  l’ancienne gendarmerie et la sortie de la rue, côté La Mourière suite à l’étude diagnostique réalisée en collaboration avec le CAUE (Conseil d’ Architecture d’Urbanisme, et de l’Environnement) sur ce dossier et qui a fait déjà l’objet d’une réunion d’information avec les riverains du site. De prochaines réunions seront donc  programmées avec les riverains en fonction de l’avancement de ce dossier.

Un autre dossier est à l’étude, c’est celui concernant le réaménagement du parking  situé entre le collège et le gymnase pour permettre d’une part un accès direct à la gendarmerie sans être gêné par le stationnement de véhicules et d’autre part par l’aménagement de quais d’arrêts de bus conforme à la réglementation  c’est-à-dire accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Cette étude est menée en partenariat avec le Bureau d’études de la voirie du Conseil Départemental et  avec la collaboration également des services de l’Etat, la DDT, et ce pour être en conformité et  éligible aux subventions versées par l’Etat. Ce dossier est en phase de finition et nous devrions pouvoir  faire le point dans quelques jours  sur ce dossier avec les services du Conseil Départemental pour l’obtention également d’une subvention départementale.

Au niveau de notre patrimoine immobilier, 328 540 euros investis. Travaux concernant, d’une part, au niveau de la Mairie, de la bibliothèque et du boulodrome la mise aux normes d’accessibilité de ces bâtiments pour les personnes à mobilité réduite. Travaux en phase de finition. Travaux, concernant d’autre part, la réfection d’une salle de classe à l’école maternelle, le remplacement de menuiseries, de portes palières et de pompes de chauffage sur plusieurs bâtiments et logements, Travaux sur les toitures de nos garages et les écoles et remise à niveau de certains logements.

Concernant les logements, nous avons transformé un logement communal, après y  avoir réalisés quelques travaux, en maison médicale, car le centre de santé existant, situé prés de la place de la mine, propriété de la Caisse Régionale de la  sécurité sociale des mines, ouverte aux affiliés du régime minier et du régime général de la Sécurité Sociale, a subi fin Août d’importantes dégradations survenues à l’occasion de travaux  rendant le bâtiment  non utilisable. Cette nouvelle maison médicale est opérationnelle depuis le 23 Septembre et nous l’avons inauguré en présence du Président Régional de la caisse de Sécurité Sociale du régime, accompagné  de la Directrice régionale en charge  des maisons médicales  et du Docteur Vincent. Nous avons été vivement remerciés pour la réactivité que nous avons apportée à ce dossier et pour la qualité du logement mis à leur disposition, répondant  pleinement aux critères d’une maison de santé.

Certes, nous avons été rapidement réactifs  car  le fil conducteur  qui nous a animés dans ce dossier, c’est avant tout le maintien d’une maison de santé sur notre Commune et d’un service de proximité afin de préserver le médecin et le personnel médical sur notre Commune et d’éviter qu’ils ne soient mutés dans une autre Commune. Je pense que nous avons pris une bonne décision.

Au niveau du cimetière, réfection d’une 2ème allée et création d’un nouveau columbarium de 16 cases, aménagement d’un point d’eau, reprise de 10 concessions, nettoyage de l’ossuaire, réfection d’un portail pour les personnes à mobilité réduite, le tout pour un montant total       de 33 000 euros.

Enfin, dans des domaines plus divers, et sans entrer dans le détail, achat de matériel informatique, de mobilier pour les écoles, la cantine, achat de matériel pour les service technique, et pour diverses salles, réfection partielle du sol du terrain de tennis couvert, entretien et réparation de toutes les aires de jeux.. Montant de ces opérations 31 700 euros.

Nous avons également développé des actions  culturelles.

Conférence le 26 Avril sur « La croix de guerre » dont notre Commune est détentrice. Conférence suivie d’une exposition à la bibliothèque.

Du 1er au 31 mars, action, en partenariat avec l’Université de Lorraine  sur le thème « Du sucre et des mystères de l’alimentation équilibrée ». Dans ce cadre, ont été réalisées. Des actions destinées au grand public et aux scolaires : conférences, débats avec des professionnels de la santé, expositions, ateliers dans les classes et spectacle avec une pièce de théâtre ironique traitant d’un sujet sérieux, la santé. 

Exposition à la bibliothèque « parcours du cœur », panneaux réalisés par les élèves de maternelle du 7 au 18 Mai.

Une autre actions’est déroulée sur plusieurs mois de Juin à Décembre, relative  à l’immigration dans notre Commune et plus particulièrement sur le rôle qu’elle a joué, tant, durant les conflits mondiaux que dans la vie économique, sociale et politique de notre cité. Initiative réalisée en partenariat avec « La mission histoire  du Conseil Départemental de la Meuse. A ce titre, inauguration le 30 Juin dernier,  avec la pose du 1er panneau, implanté aux abords de la Mairie, relatif à l’histoire de Bouligny à travers l’immigration. Panneau illustrant, pour rappel, les flux d’immigration suivant les périodes, l’éclatement de la Commune par rapport à l’implantation des différents puits de mine et les différentes formes d’habitat.

Le 14 Décembre, implantation de 2 nouveaux panneaux.Un, implanté, au quartier Saint Pierre, sur la Place de la mine. Panneau relatant l’activité de la Mine d’Amermont - Dommary jusqu’à sa fermeture en 1985. Un 2ème  implanté également aux abords de la Mairie.  Panneau relatif à l’activité minière sur nos  puits de mine durant l’épreuve des guerres mondiales et de la résistance qui s’est alors mise en place contre l’ennemi. Figure également sur ce panneau, un chapitre sur la patronne des mineurs, Sainte Barbe.

Implantations  suivies à la salle Germinal d’une 1ère conférence sur »Les réfugiés et l’immigration », puis d’une 2èmeconférence sur « Les immigrés italiens » et par la projection d’un film intitulé « Une famille dans la guerre » et cette journée s’est terminée par un magnifique feu d’artifices offert par le Conseil Départemental.Encore un grand merci aux élus et services  départementaux pour l’appui apporté dans ce projet qui je le rappelle n’est pas terminé.

Exposition à la bibliothèque du 4 au 19 Octobre intitulée « Zoom sur la police scientifique » avec   un point fort le 17 Octobre avec animation et discussion sur ce thème avec un  sous officier d’Etain en charge de cette question. Ont eu lieu,  2 séances avec les collégiens et 2 séances avec les primaires plus une séance avec le grand public soit au total 259 personnes

Enfin, le 8 Décembre, sortie au marché de noël à Liège. 2 bus organisés.

Je voudrai donc remercier les nombreux participant(e)s à toutes ces manifestations culturelles.

Je veux aussi aborder un sujet qui me tient, qui nous tient à cœur, celui des incivilités récurrentes :

S’agissant de la propreté, de l’hygiène, il est inadmissible que le manque de civisme entraîne certains de nos concitoyens a amassé dans leur jardin des détritus ou divers objets, ou à ne pas entretenir leur jardin entraînant la pousse d’une végétation importante, à déverser des détritus ou des produits de chantiers en bordure de chemins communaux, ce qui est aussi le fait de certaines entreprises alors qu’il existe une déchetterie, de ne pas respecter les stationnements aux abords des écoles alors qu’il existe des places de parking  mais cela nécessite qu’il faille marcher sur une centaine de mètres mais se doit être fatiguant, ajoutant à cela, d’une part, des poubelles laissées en permanence sur les trottoirs dans certaines rues alors qu’un arrêté préfectoral réglemente les jours et les heures de mise en place des poubelles ou sacs de déchets ménagers sur le domaine public, d’autre part, des épaves de voitures sur le domaine privé ou public, et  la liste croyez moi est longue. Des efforts ont été faits par certains, mais force est de constater qu’il reste beaucoup à faire et que cela reste pour nous élus une question récurrente car il n’y a pas une semaine sans que nous soyons interpellés pour des problèmes de voisinage, de dépôts d’ordures ou autres.

Il ne paraît pas normal que les riverains aient à supporter les désagréments issus des incivilités d’une minorité, c’est pourquoi nous avons pris la décision, la procédure administrative est en cours, de nommer notre responsable des Services Techniques, ASVP (Agent de Sécurité de la Voirie Publique) ce qui permettra pour les personnes de mauvaise foi, après une mise en demeure, d’être verbalisées s’il y a récidive puisque cet agent sera assermenté.

Enfin, je précise que la destruction du mobilier urbain, de panneaux de signalisation, ou de vandalisassions, ce que nous rencontrons assez souvent aux étangs des Mauhumeaux font systématiquement l’objet de plainte en gendarmerie et qu’il y a malheureusement quelques personnes qui en ont déjà fait les frais.

Voilà  fait un tour de table si je puis dire, en m’excusant d’avoir été un peu long,  mais je n’aborderais pas comme je le fais habituellement les axes forts et orientations de l’année à venir. En effet, comme je le rappelai en préambule, compte tenu des prochaines élections municipales, le maire doit se contenter à l’occasion de ses vœux à la population, d’évoquer strictement les réalisations et les temps forts de l’année précédente mais ne peut pas faire part de ses orientations quant à l’avenir, cela pouvant être considéré comme une communication électorale pour un candidat ou une liste de candidats.

Je voudrai profiter de l’occasion pour vous informer, qu’après réflexions et discussions avec de nombreuses personnes, je serai candidat aux prochaines élections municipales.

 
Je conclus et en mon nom personnel et au nom du Conseil Municipal, nous vous adressons ainsi qu’à tous ceux que vous aimez et à vos proches, nos vœux les plus sincères de dynamisme et de solidarité, et nous pensons également à ceux qui sont dans la peine, dans la solitude ou les difficultés.

Je vous adresse à tous, mes vœux de santé, de bonheur, de fraternité, sans oublier la réussite de vos projets personnels, professionnels et associatifs. Bonne et heureuse année 2020.